Ces dernières années, le monde numérique a connu une multitude d'innovations, de la finance décentralisée (DeFi) aux tokens non fongibles (NFT), en passant par tout un éventail de cryptomonnaies. Aujourd'hui, la prochaine grande innovation numérique est l'avènement du Web 3.0 qui promet de modifier radicalement la façon dont nous interagissons avec le monde qui nous entoure, et les cryptomonnaies préparent le terrain pour ce nouveau développement.

Présenté comme une révolution, le Web 3.0 est la troisième génération d'Internet qui combine l'intelligence artificielle (IA), l'apprentissage automatique, le big data et d'autres technologies innovantes pour créer une expérience Web plus intuitive, immersive et intelligente. 

Ce nouvel internet nécessitera que les données soient connectées d'une nouvelle manière, en utilisant des protocoles décentralisés et des contrats intelligents similaires à ceux déjà utilisés dans la DeFi. Alors que le Web 3.0 cherche à créer une véritable symbiose entre l'homme et la machine, les technologies numériques existantes qui soutiennent le monde des cryptomonnaies deviendront une composante importante de cet Internet du futur.

Web décentralisé

Le concept de Web 3.0 n'est pas nouveau. Jeffrey Zeldman, l'un des premiers développeurs d'applications Web 1.0 et 2.0, a parlé du Web 3.0 dans un article de blog en 2006. Au fil des ans, nous avons vu cette idée gagner du terrain, avec par exemple la montée en puissance de l'Internet of Things (Internet des Objets), qui a entraîné la prolifération d'appareils connectés à Internet tels que les intelligences artificielles à commande vocale (Siri, Alexa, Bixby…). 

Aujourd'hui, les initiés suggèrent que les cryptomonnaies et la DeFi seront au cœur de ce nouveau type d'Internet, la technologie blockchain devenant une pierre angulaire. Du stockage en ligne aux solutions DeFi visant à démocratiser la finance, le Web 3.0 promet de réunir l'innovation numérique dans tous les domaines de notre vie.

À l'instar de ce que fait la DeFi pour la finance, le Web 3.0 est également destiné à démocratiser l'Internet en permettant aux individus de prendre le contrôle de leurs données. Il devrait s'éloigner des structures informatiques centralisées actuelles, de sorte que tous les ordinateurs d'un réseau auront accès aux mêmes informations de manière transparente. Il s'agit essentiellement de la technologie blockchain à grande échelle.

Web 3.0, décentralisation et NFT

Un autre élément du Web 3.0 est l'utilisation d'une technologie visuelle révolutionnaire pour brouiller les frontières entre la réalité et le monde numérique. Certains futurologues l'appellent le Web spatial et il est probable qu'il se concentre sur la création de mondes numériques en 3D, un peu comme Decentraland, une plateforme de réalité virtuelle 3D décentralisée basée sur la blockchain Ethereum. 

Decentraland permet aux utilisateurs de construire leurs propres scènes, œuvres d'art et épreuves, créant ainsi un monde virtuel où les actifs numériques peuvent être échangés. Certaines des ventes de NFT les plus lucratives ont eu lieu sur Decentraland, comme notamment la parcelle de terrain virtuelle la plus chère de tous les temps, vendue 913 228 dollars en juin dernier. Ce terrain doit être acheté et vendu au moyen du token de Decentraland, le MANA, dont la capitalisation s'élève aujourd'hui à 5,5 milliard de dollars, selon CoinMarketCap.

Les NFT et la technologie blockchain ayant ouvert la voie aux innovations en matière de réalité virtuelle, il est facile d'imaginer le rôle central que ces technologies joueront dans le développement de cette nouvelle expérience Internet intuitive et personnelle.

Adoption par le grand public

Tout comme l'écosystème Crypto peut fournir les blocs nécessaires à la construction du Web 3.0, ce dernier a potentiellement le pouvoir de favoriser l'adoption des actifs numériques par le grand public. Par exemple, les cryptomonnaies pourraient être intégrées de manière transparente dans les systèmes de paiement numériques, ce qui supprimerait la nécessité de passer par des passerelles compliquées et souvent coûteuses. Les registres décentralisés pourraient également être utilisés pour protéger les droits d'auteur et démocratiser le monde du contenu numérique, permettant ainsi à tous de créer.

Les cas d'utilisation de cette nouvelle forme décentralisée de l'internet sont infinis. Essentiellement, le Web 3.0 pourrait permettre aux utilisateurs de créer leurs propres métavers personnalisés en ligne, qui peuvent englober tous les domaines de la vie d'un individu : finances, travail et loisirs.

La perspective de ce monde entièrement numérique est sans doute la chose la plus intéressante depuis la création de la première cryptomonnaie, le Bitcoin, et elle pourrait véritablement changer notre façon de vivre et d'interagir avec le monde qui nous entoure. Les actifs numériques sont en première ligne pour ouvrir la voie au Web 3.0, et le voyage ne fait que commencer.